Référendum : Yoro Dia remet les pendules à l’heure

19 février 2016

«En France, pendant la campagne électorale de 2012, le candidat Hollande, par populisme de gauche, promet de faire payer une taxe de plus 75 % tous les français qui ont un revenu supérieur à un million d’euros. Une fois élu, le Président Hollande l’inscrit dans le budget 2013, pour tenir sa promesse, avant que le Conseil constitutionnel ne censure la taxe Hollande. Le Conseil constitutionnel traçait ainsi la frontière entre la démagogie du candidat Hollande et les principes de la République qui s’imposent au Président Hollande. Bref, la frontière entre la démocratie et la République. Aux Etats Unis, il y a quelques jours, le programme phare de Obama pour lutter contre le réchauffement climatique a été jeté à la poubelle par la Cour suprême. Dans ces deux pays, personne n’ose poser le débat sur oui ou non, si les décisions des juges s’imposent au Président. Au Sénégal, il est heureux que le Conseil constitutionnel rappelle au Président Macky Sall que les promesses de campagnes du candidat Macky Sall ne sauraient être au-dessus de la Constitution et de ses principes généraux de Droit, comme la non-rétroactivité des lois. Dans tous les pays, les hommes politiques ont leur agenda qui ne doit pas être celui des juges. Le temps de la politique n’est pas le temps de justice. L’Etat de Droit commence quand la justice refuse de se soumettre à l’agenda des politiques. Et le fait de censurer le Président Macky Sall est un grand bond dans notre longue marche vers l’Etat de Droit. Il est inquiétant et affligeant d’entendre déclarer que le président de la République n’est pas lié par l’avis du Conseil constitutionnel sur la réduction de son mandat. Dire que le président de la République n’est pas lié par l’avis du Conseil constitutionnel revient à faire de Macky Sall un autre François 1er, le premier vrai monarque absolu qui a été le Premier Roi à se faire appeler Majesté et inventeur de la célèbre formule «tel est mon bon plaisir». Il suffisait que sa Majesté dise «tel est mon bon plaisir» pour que son plaisir devienne loi. Nous ne sommes pas dans une monarchie absolue et Macky Sall n’est pas François 1er. Nous sommes en république et le Président est forcément lié par l’avis du Conseil sur cette question. A mon avis, ce n’est pas une question de droit, mais de simple sens. Supposons que le Conseil constitutionnel donne un avis et que le Président passe outre. Il suffit que des députés attaquent la décision du Président au même Conseil constitutionnel qui ne pourra pas se contredire, en l’espace de quelques jours sur la même question. En France, le gouvernement n’est pas obligé de demander l’avis du Conseil d’Etat, mais après une décision du gouvernement, si le Conseil est saisi, sa décision s’impose au gouvernement. Nous sommes, à peu près, dans la même situation. En France, ce n’est pas même pensable de dire que l’avis du Conseil D’Etat et ou du Conseil constitutionnel ne lie pas le gouvernement. C’est une aberration dans une République. Dans une République, il y a toujours le primat de l’élu sur le nommé. Donc, si le président de la République, le seul à être élu par tout le monde (il est le Président de tous les Sénégalais, même ceux n’ont pas voté pour lui), se soumet aux décisions du Conseil constitutionnel, c’est parce que le Conseil est le gardien des valeurs qui fondent notre contrat social qui repose sur l’Etat de Droit. Et dans un Etat de Droit, l’Etat, à commencer par son chef, se soumet au Droit. Les juges n’ont pas de légitimité démocratique, mais leur légitimité tire sa source des valeurs dont ils sont les gardiens et qui transcendent les clivages politiques, les passions du moment et les alternances démocratiques. Les alternances démocratiques passent, les valeurs qui les permettent demeurent. Apres les passions et les furies démocratiques, le Conseil constitutionnel a tranché et le monde devra s’y plier, à commencer par le Président.

Notre système qui a généré deux alternances présidentielles et plusieurs alternances dans les grandes villes, fonctionne très bien. Il faut juste les «sacraliser», c’est-à-dire les mettre hors de portée des abus de majorité. L’abus de majorité est le plus grand problème de notre démocratie. Aussi longtemps qu’il n’y aura pas de consensus sur les règles du jeu (s’interdire de changer les règles, même si on a la majorité pour le faire), tout débat sur les institutions est une perte de temps, parce que ce que la majorité construit aujourd’hui sera déconstruit par l’opposition, quand elle arrivera au pouvoir. Aux Etats Unis, personne n’ose poser le débat sur le mandat du Président qui dure 4 ans, depuis la Présidence de Georges Washington, parce qu’au fond, 7 ou 5 ans, ce n’est pas important. Ce qui l’est, c’est le consensus, pour que personne ne puisse y revenir. Aucun pays au monde n’a des institutions parfaites, mais dans les grandes démocraties, les hommes s’adaptent à ces institutions imparfaites qui, avec le temps, deviennent sacrées et donc en fait, presque parfaites, comme le mandat de 4 ans aux Etats Unis qui ont le système électoral le plus complexe au monde. Nos institutions qui ont permis plusieurs alternances sont très bonnes. Essayons de les sacraliser, malgré leur imperfection et concentrons-nous sur les vraies questions réelles : l’économie, l’éducation, l’émergence, la sortie de la guerre en Casamance, notre rang en Afrique où les soldats et les diplomates sénégalais sont au cœur de la nouvelle pax africana (Abdoulaye Bathily en Afrique Centrale, le Général Balla Keïta en RCA, Ibrahima Fall au Burundi, Gadio au Benin…. Nous avons perdu quatre ans sur la question du mandat et depuis 1983, le débat public est essentiellement électoral. Il est temps de sortir de cette phase infantile de la démocratie dominée par la question des règles du jeu.

Le célèbre penseur allemand, Fichte, nous apprend : «Être ce n’est rien, devenir c’est tout.» Le Sénégal est une grande démocratie qui fonctionnait déjà dans les quatre communes (Dakar, Gorée, Rufisque, Saint-Louis), alors que les Américains réglaient leur contradiction politique par la guerre de sécession. Etant donné que «être ce n’est rien, devenir c’est tout», il est temps, après avoir été une grande démocratie, que l’on devienne une grande économie. Il est temps, pour le Sénégal, d’avoir l’ambition de dépasser la rente du symbole démocratique et de devenir une grande économie, clé de voute de toute volonté de puissance. Les Etats Unis sont une grande diplomatie et une grande armée, parce qu’ils sont, avant tout, une grande économie. La Chine est devenue une grande diplomatie et une grande armée, quand elle est devenue une grande économie. Le Sénégal ne peut pas être un Etat Pivot, avoir l’ambition d’être une puissance régionale, tout en étant un nain économique. Notre pays a atteint l’horizon démocratique. Notre prochain horizon doit être l’horizon économique. Toute l’énergie de notre élite politique et intellectuelle doit être orientée vers cette question et non pas sur le projet de réforme perpétuelle des institutions qui est une pure perte de temps. Apres l’horizon politique, notre pays doit partir à la conquête d’un autre horizon : l’horizon économique. Lequel doit être au centre du débat dans la phase 2 de notre démocratie, quand nous aurons fermé la phase infantile de la démocratie (débat sur les règles du jeu et la réforme perpétuelle des institutions).»

Yoro Dia

Analyste politique

Source : L’OBS

Similar Videos

Aliou Sow : « Tous les élus sénégalais avec une double nationalité doivent être poursuivis »

        Le débat sur la double nationalité fait rage. Selon l’ancien ministre, Aliou Sow, qui s’exprimait jeudi sur la RFM (privée), tous les élus qui ont une double nationalité doivent être démis de leur fonction conformément au

Karim Wade à une délégation de libéraux : “Macky m’a facilité la tâche”

Karim Wade a reçu, hier, des “frondeurs” du Parti démocratique sénégalais acquis à la cause de Modou Diagne Fada. Il s’agit, entre autres, de Mamadou Lamine Keïta, Abdoulaye Sow et Abdou Khafor Touré. Selon “L’Observateur”, l’ancien ministre d’Etat a invité

7 Comments

  1. car write off values insurers
    car write off values insurers 31 mai, 2017, 19:22

    Very Cool :)Sooo jealous right now…I shoulcn't be I've met a bunch of the cast but Torrance High is Iconic as is the Summers house.Had it rained?It looks awesomely dreary….very BtVS 😉

      Reply this comment
  2. http://www.janganstop.com/
    http://www.janganstop.com/ 23 avril, 2017, 21:10

    BjørnFor meg er alder et ikketema, og jeg tror nok du skal innha en viss status for at almenheten skal bry seg med det. Eller kanskje ikke, det heller.Kanskje du skal være et maktmenneske med posisjon? Før noen legger seg oppi det.Så lenge menneskene har det godt med hverandre, er det det som teller.Og ikke gå og kjenn etter på alder og slikt. Det tror jeg er dumt.Ha en flott kveld mormor recently posted..

      Reply this comment
  3. http://www.florida912groups.com/
    http://www.florida912groups.com/ 27 mars, 2017, 16:14

    Personally, I like my bad guys to stay, well… bad guys. Pointy horns to match the pointy tail. With each communication you have with her, she becomes more a person. Not just a murderer. I hope that shift in paradigm helps you. Because that’s what matters most. Well, to me at least. <3

      Reply this comment
  4. kreditgebühren erstattung zinsen
    kreditgebühren erstattung zinsen 12 février, 2017, 18:30

    सचमुच ब्लॉगिंग अभिव्यक्ति का सबसे ताक़तबर माध्यम है …बधाईयाँ !

      Reply this comment
  5. http://www./
    http://www./ 30 janvier, 2017, 05:54

    Good website! I truly love how it is simple on my eyes and the data are well written. I’m wondering how I might be notified whenever a new post has been made. I have subscribed to your feed which must do the trick! Have a great day!

      Reply this comment
  6. http://www./
    http://www./ 25 novembre, 2016, 18:17

    ÅÅÅÅÅÅÅååå— snuppa har ingen grunn til Ã¥ være misfornøyd! ;)Lover jo godt for selve brudepikekjolene, nÃ¥r du en gang ikke finner pÃ¥ alt annet 😛 Jeg burde gjort ditt Ã¥ datt sjøl,sÃ¥ jeg vet 😉 NÃ¥ tror jeg jammen senga roper – natti natt natt!

      Reply this comment
  7. Elly
    Elly 20 novembre, 2016, 11:30

    The accident of finding this post has brihnteged my day

      Reply this comment

Write a Comment

Your data will be safe!

Your e-mail address will not be published. Also other data will not be shared with third person.
Required fields are marked*